Accueil L'entreprise Nos racines Le rachat du réseau et les années haubans (1985-1998)

Le rachat du réseau et les années haubans (1985-1998)


En 1986, avec l’aide de Campenon Bernard, sa maison mère, Freyssinet voit sa situation financière s’améliorer et à partir de 1988 (année où la Société Générale d’Entreprises, SGE, devient la maison mère de Freyssinet), les exercices sont bénéficiaires.

Freyssinet reprend son déploiement et participe à la réalisation d’ouvrages exceptionnels avec la mise en place de la plate forme off shore Conoco à Murchinson Field, la Grande Arche de la Défense à Paris, la construction de GNL sur l’île de Das (Abu Dhabi), la construction de la centrale nucléaire de Daya Bay en Chine, le renforcement du Cnit à Paris et la tour Telekom à Kuala Lumpur.

 
 

Centrale de Daya-Bay (Chine)





Sans oublier les nombreux ponts à haubans : les ponts de Tampico au Mexique, le pont de Normandie et le pont d’Iroise en France, le pont Vasco de Gama à Lisbonne.
 
 
Le pont de Normandie (France)





L’activité de réparation s’étend et Freyssinet rachète des sociétés spécialisées telles que Torkret ou Cipec. La maison mère de Freyssinet devient la SGE, aujourd’hui VINCI.


Sources :

- La trace des bâtisseurs, histoire du Groupe VINCI - Dominique Barjot, 2003

- Freyssinet Magazine, revue de la société Freyssinet

- Sols et Structures, revue des sociétés Freyssinet, Terre Armée et Menard

- L'Association Eugène Freyssinet.