Les débuts


Fraîchement diplômé de l’Ecole Polytechnique et de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, deux des institutions les plus emblématiques de la France, le jeune Eugène Freyssinet débute sa carrière en tant qu’ingénieur des Ponts et Chaussées. Nous sommes en 1905, il est alors âgé de 26 ans.
   

Eugène Freyssinet vers 1905


Passionné par le béton et ses applications, Eugène Freyssinet n’a de cesse de mettre en application les principes appris pendant ses études. Les différents projets qu’il est amené à construire lui permettront de découvrir en détail les propriétés (résistance, fluage, ductilité) de ce matériau fantastique pour la construction.
 
Le pont du Veudre


En 1928, travaillant sur les plans de la Halle Freyssinet, gare de fret encore existante à Paris, il invente et dépose le brevet de la précontrainte, brevet qui, comme il le disait, va « révolutionner l’art de bâtir ».
   
Le brevet de la précontrainte déposé en 1928


A compter de cette année là, Eugène Freyssinet va investir son temps et ses économies dans le développement de son invention. En 1943, il crée la Société Technique pour l’Utilisation de la Précontrainte (STUP). Cette société, qui prendra en 1976 le nom de Freyssinet, a pour objet « la mise en valeur, la défense et l’exploitation des procédés nouveaux dont Monsieur Freyssinet est l’inventeur».

Sources :

- La trace des bâtisseurs, histoire du Groupe VINCI - Dominique Barjot, 2003

- Freyssinet Magazine, revue de la société Freyssinet

- Sols et Structures, revue des sociétés Freyssinet, Terre Armée et Menard

- L'Association Eugène Freyssinet.

Une question ?
Une demande de devis ?

Contactez les spécialistes de Freyssinet en remplissant le formulaire contact

Une question ?
Une demande de devis ?

Contactez les spécialistes de Freyssinet en remplissant le formulaire contact